CD@C
Cap Développement Conseil

Cap Développement Conseil

4 semaines pour retrouver du plaisir à aller au travail - Semaine 1

Organisation

La pression monte dans votre boîte ? En quatre semaines, vous retrouverez du plaisir à aller au bureau.

Semaine 1 - 

" Ma désorganisation ne posait pas problème dans le cadre d'une fonction isolée mais, à 30 ans, on m'a confié l'encadrement d'une équipe de quinze personnes. Là, il a fallu que j'apprenne à m'organiser et à ne plus tout remettre à plus tard » 

Moins lucides sur leurs faiblesses, certains aiment croire que leur désordre permet à leur créativité de s'épanouir. 

Si vous avez l'intelligence d'admettre que vous n'êtes pas un génie, vous aurez à cœur de remettre de l'ordre dans votre organisation pour gagner en efficacité et perdre en stress. Le plaisir et l'épanouissement sont au bout du chemin. Le cabinet CD#C  vous propose une cure de quatre semaines.  

Dix actions pour redevenir maître de mon temps

1. Je formalise mes objectifs et je les hiérarchise.
2. J'inscris mes priorités et mes obligations dans un planning ou un agenda. 
3. Je réserve dans mon agenda du temps pour les imprévus et les urgences (30 à 40 % de mon temps ou cinq à dix heures par semaine, par exemple).
4. Je garde du temps pour moi. Il est de l'intérêt de l'entreprise que je prenne soin de moi : sport (au moins trois fois vingt minutes par semaine), repas équilibrés, sommeil en quantité suffisante, activités culturelles, temps aussi à ne rien faire... 
5. J'évalue ma charge de travail à la lueur de l'expérience sans sous-estimer le temps que réclame chaque tâche. 
6. Je regroupe mes différentes activités et je travaille par grandes périodes de temps : une demi-journée pour le rangement, une journée pour travailler sur un dossier de fond, une autre pour appeler les prospects... Travailler une heure par jour tous les jours sur un dossier prend plus de temps qu'y consacrer une journée entière.
7. Je précise les engagements que je prends avec mon boss ou mes clients. Contenu, échéances et résultat attendu. 
8. Je lâche prise face à la masse d'informations que je reçois. Je ne peux ni tout savoir ni tout intégrer ! 
9. Je surveille régulièrement celles de mes activités qui pourraient utilement être déléguées. 
10. Je remets en question mon mode de fonctionnement pour voir en quoi il peut être amélioré. « Work in progress ».  

 

SEMAINE 1 - Je débranche ! Je reprends le pouvoir sur les outils

Un patron de PME ou un cadre dirigeant est payé pour donner une orientation.

 Il commet un crime contre lui-même s'il garde ses outils ouverts ! 
Si vous restez connecté en continu à vos téléphone, mail,   … vous courez après les événements. Le pire est de s'installer dans une réactivité permanente. 

Adoptez quelques règles : le téléphone portable ne devrait servir qu'à annoncer un retard à un rendez-vous ou comme boîte vocale. 
 

La messagerie électronique ?  Ouvrez-là à heures fixes et idéalement une seule fois par jour. Et n'utilisez plus ces " fils à la patte " high-tech pour justifier le fait de ne pas faire de sport, vous aérer, vous reposer quand vous n'êtes pas au bureau. Apprenez à profiter de vos vacances -. 

Refusez d'être " l'esclave d'un outil qui comporte le risque de surréagir . 
 

« Je fais en priorité ce pour quoi je suis payé ! Vous recevez 100 mails par jour et les traitez par ordre chronologique ? Une bombe se trouve peut-être dans le cinquante-sixième... Quel gâchis ! »

Vous traitez les derniers arrivés ? 
Vous êtes malin, vous évitez les doublons et avez des infos à jour. Mais le mieux est de traiter avant tout... ce pour quoi vous êtes payé ! 

Votre priorité est de traiter les clients et prospects. Ils passent avant les demandes du président !

Conseil de l'expert: 
Notez  en bleu les lettres prioritaires émanant de clients. En vert, les mails internes sans copie. Ceux de moindre importance restent en noir.  Si vous n’avez pas beaucoup de temps, vous traitez les bleus et les verts, et vous jettez les noirs.  Jeter, un conseil d'efficacité express . Une décision difficile à prendre mais sage... " 

Semaine 2 … à suivre sur :  https://capdeveloppementconseil.com


Articles similaires

Derniers articles

À la une

70 à 90 % des fusions-acquisition sont un échec, le constat est sans appel. Dans la plupart des cas, il est lié à l’absence d’une stratégie humaine ou à un échec dans son exécution. À l’image de l’...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de FNAE

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.