CD@C
Cap Développement Conseil

Cap Développement Conseil

Start-up : vivre ensemble

Entreprises & Marché

« Il a complètement craqué, C'était assez violent » dit un entrepreneur de son associé qui n'était pas satisfait de la gestion de l'entreprise par son CEO, qui était alors également son ami. « Je n'ai pas ce genre de comportement d'habitude. Depuis, on ne se parle plus », raconte celui-ci. Les deux anciens amis ont bien tenté de s'appeler sur Skype quelques jours plus tard. Mais rien n'y a fait : la conversation n'a duré que quelques minutes.

Remettre la discussion au lendemain

Quand on est sous le coup de l'émotion, le cerveau a tendance à réagir par réflexe. Il vaut mieux dire : 'On ne peut plus s'écouter, on se revoit dans une heure, demain. Je recommande aussi de passer par l'écrit : un moyen d'être davantage dans la réflexion que dans l'émotion.

Mettre son ego de côté

« A force de mettre l'émotion de côté, ça peut prendre des proportions incroyables. C'est comme une Cocotte-Minute ». Il faut donc savoir dire les choses et ne pas les garder pour soi. Avant la dispute... mais aussi pendant. Au moment de l'engueulade, il est essentiel de mettre son ego de côté et de ne pas en faire une affaire personnelle : c'est le rôle de l'associé qui est en cause, pas la personne.

S'appuyer sur une tierce personne

Il faut savoir ajouter un tiers. Pas forcément un ami, car il sera trop dans l'affectif. Il faut plutôt un juge, qui se base sur les faits . Un bon conflit à deux peut se gérer à trois. Des associés peuvent par exemple faire appel à la médiation d'un des administrateurs de l'entreprise ou d’un consultant.

Pratiquer des loisirs ensemble

Difficile d'aller faire un squash ensemble lorsque la dispute a été trop forte, mais si le dialogue est encore présent, pourquoi ne pas tester des activités de team building pour renforcer la cohésion de l'équipe tel que l'escape game.  Ou même prendre un cours de boxe, par exemple. C'est un sport éthique, qui demande une grande concentration, un vrai respect pour l'autre et qui permet d'évacuer beaucoup d'énergie. C’est une pratique du Centre Des Jeunes Dirigeants ( CJD) 

Mieux communiquer au quotidien

Après une violent deux fondateurs ont passé une soirée à discuter et boire des verres. Ils se sont rendu compte qu'ils ne communiquaient pas assez entre eux. Une règle est alors fixée : déjeuner ensemble une fois par semaine. « On parle de tout et de rien, que ce soit personnel ou professionnel. Avant, on ne se voyait que dans le cadre de la start-up pour parler des problèmes. Maintenant, ce n'est plus le cas » déclarent ils . 

Conclure dès le début un pacte d'associés

Ne vous laissez surtout pas embarquer par la vague d'optimisme du début. La plus grosse erreur : ne rien avoir encadré juridiquement. Avant de s'associer et de lancer une start-up, il est important de rédiger un pacte d'associé : définir les ambitions de chacun, l'investissement (financier et temps), ou encore la vision de l'entreprise.


Articles similaires

Derniers articles

À la une

70 à 90 % des fusions-acquisition sont un échec, le constat est sans appel. Dans la plupart des cas, il est lié à l’absence d’une stratégie humaine ou à un échec dans son exécution. À l’image de l’...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de FNAE

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.