CD@C
Cap Développement Conseil

Cap Développement Conseil

De la création à l’expansion de votre entreprise, une démarche collective.


 

D'Artagnan a 18 ans dans le roman d'Alexandre Dumas. Fougueux, idéaliste, pétri d'orgueil et doté d'un sens de l'honneur démesuré, il réussira, mais pas seul, grâce surtout à ses associés Athos, Porthos et Aramis.

En 2024, l'aventure n'est plus chevaleresque, elle est entrepreneuriale. Plus de 50 % des jeunes de 18 à 24 ans souhaitent créer une entreprise, en reprendre une ou se mettre à leur compte. Plus globalement, la création d'entreprise est envisagée par un quart de la population française de plus de 18 ans, et de façon très certaine par plus de 4 millions de personnes.

Cependant, si créer une entreprise est aujourd’hui très aisée, mener cette entreprise sur le chemin du succès est déjà beaucoup plus ardu. Certains facteurs semblent pourtant déterminants pour réussir

C’est avant tout une aventure collective.  La moitié de ces porteurs de projet envisagent d'être accompagnés de leur conjoint, d'un parent, d'un ami, d'un ou d'une collègue de travail, en passant par les investisseurs, voici les personnes « à avoir en main ».

Un Français sur quatre envisage de créer ou de reprendre une entreprise,  La moitié de ces porteurs de projet aimerait entreprendre à plusieurs, avec des amis, un conjoint, un membre de la famille, un collègue de travail ou toute autre personne de leur entourage.

Dans la création d'entreprise plus que dans d'autres domaines, il est nécessaire de réunir de multiples compétences et expertises pour réussir. « C'est une aventure collective où le dirigeant est la figure de proue et où chaque salarié apporte son énergie et ses idées. 

Frère, sœur, collègue, ami, mentor, client ou encore fournisseur, tous participent à l'aventure. Voici les personnes les plus importantes pour nourrir son projet, et le faire grandir.

1 - Les proches

Famille et amis devraient être vos premiers fans et supporters ! Détrompez-vous, c'est souvent tout le contraire. Vos proches seront toujours inquiets pour vous. Leur premier réflexe sera de vous protéger, de vous lister tous les dangers qui vous guettent. Et pourtant, ce sont vos premiers confidents. A vous d'en faire vos premiers soutiens. Parler de son projet à ses proches, à son conjoint, voire à ses enfants, permet de « ne pas s'enfermer dans son idée », ajoute le président de Réseau Entreprendre.

Les proches, une fois rassurés, vous apporteront aussi des coups de main pour monter un stand, distribuer des flyers sur un marché, gérer la maison pendant que vous vous donnez à 100 %.  

Un ami, un pro de l'informatique, peut vous conseiller pour peaufiner le site internet.

Mais attention, entreprendre en famille, entre amis est un choix aussi gagnant que risqué. Gare au conflit, si le cloisonnement entre créer n'est pas clairement défini.

2 - Les associés

Pour éviter la solitude pesante du chef (ou de la cheffe) d'entreprise, vous voulez créer à plusieurs associés ?.  Il vous faudra alors dénicher la ou les perles rares. Pas facile à trouver ! Les secrets d'une association qui marche, c'est le partage de valeurs communes. Vous devez être sur la même longueur d'ondes. Tout ira à condition d'avoir la même envie d'entreprendre et que la communication soit franche. Où chercher ? Parmi les proches, les alumnis, les anciens collègues, voire les sites de petites annonces. 

Trouver une personne capable de travailler avec la même intensité que vous et à qui vous pourriez faire confiance. S'associer, c’est s'aligner sur une idée commune, être complémentaire et se faire confiance.

3 - Les experts

Bâtir un business plan, rédiger des statuts, challenger son modèle économique… Pour cela, faites-vous aider par des professionnels de l'entrepreneuriat et acceptez d'évoquer votre projet avec d'autres. Les chambres de commerce et d'industrie (CCI), pépinières et autres couveuses guideront vos premiers pas. Les incubateurs et accélérateurs prendront le relai. Une myriade de réseaux existent comme l'Adie, BGE, Réseau Entreprendre, Initiative France, Moovjee, la French Tech, etc. Chaque programme possède ses spécificités. A vous de bien choisir pour bénéficier des conseils adaptés à votre situation.

4 - Les mentors

Une hésitation sur la posture à adopter ou la culture d'entreprise ? Une question sur un recrutement clé ? Qui de mieux qu'un entrepreneur chevronné pour vous répondre ? Le mentor est à vos côtés sans arrière-pensée financière. C’est le rôle d’une société comme Cap Developpement Conseil Ò

5- Les clients

Vos premiers clients valident (ou pas) le modèle économique. Une campagne de crowdfunding permet de mesurer l'intérêt d'une communauté sur une promesse. C'est un bon test.  Autre option : la cocréation avec vos clients. 

Cela fonctionne aussi dans le BtoB.  Votre premier client, peut être un grand groupe acceptera de mettre quelques dizaines de milliers d'euros sur la table et de prendre un risque. Il vous fera des retours en toute franchise sur ce qui allait ou non, et installera votre projet dans son usine. Un pari gagnant-gagnant. Le premier client gagne en innovation et la start-up peaufine sa preuve de concept.

6 - Les investisseurs

Les affaires commencent à bien fonctionner. Il est temps de chercher des business angels ou des investisseurs plus institutionnels pour se développer. Il faut réfléchir en termes de smart money. Un investisseur « actif » conseille l'entrepreneur, à la différence de ceux « dormant qui n'interviennent que pour récupérer les bénéfices.

Une ouverture de capital doit donc s'accompagner d'un apport de compétences ou de bons contacts. Et rien ne sert de courir… Choisissez leur provenance. Allez les chercher un par un dans les domaines de la production, de la logistique, de la R&D… et déclinez les offres qui n'apporteraient rien de plus que des fonds. »

7 - Les salariés

Le salarié n° 1 est un totem de la culture start-up. Le premier salarié doit coller aux valeurs de l'équipe fondatrice. Il doit avoir des compétences uniques. C'est un saut que beaucoup d'entrepreneurs solos appréhendent. 

Parfois, ces premiers salariés sont les futurs managers de l'entreprise. Aussi, surtout au début, peut être recruter toujours plus compétent que soi.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

À la une

Le conseiller juridique, le ressort de votre entreprise.

18 Avr 2022

Les conseils aux Entreprises sont des partenaires essentiels pour les entrepreneurs. Une fois que l’on a dit ça, encore faut-il le prouver... On relève le défi ! 
Lorsqu’on lance son entreprise,...

De la création à l’expansion de votre entreprise, une démarche collective.

14 Jan 2024

 
D'Artagnan a 18 ans dans le roman d'Alexandre Dumas. Fougueux, idéaliste, pétri d'orgueil et doté d'un sens de l'honneur démesuré, il réussira, mais pas se...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de FNAE

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.